Le monde a changé. Et vous ?

La pandémie change la façon dont les activités commerciales sont menées et l’industrie de l’ébénisterie n’y échappe pas. Un certain nombre de transitions étaient déjà bien en branle, mais la situation actuelle a obligé les entreprises à se tourner davantage vers le monde de la technologie pour assurer leur survie.

Un changement déjà opéré au sein de l’industrie a été accéléré par la pandémie : il s’agit du processus de fabrication. Avant la COVID-19, l’industrie a vu de nombreux usines adopter plus de système visant à optimiser le processus de production, par exemple, les instructions numériques fournis aux employés ainsi que le lean manufacturing (la fabrication allégée). Ces aspects se poursuivent, mais le rythme auquel ces changements sont apportés s’emballe et l’urgence de leur mise en oeuvre prend de l’ampleur. Compte tenu de la situation actuelle, il est maintenant impératif de trouver de nouvelles manières de mener les affaires, de la vente à la production en passant par la conception.

Les manufacturiers n’évoluant pas au rythme des forces du marché qui imposent ces changements courent le risque de se retrouver derrière la concurrence. Qu’en est-il de vous?

 

5 façons dont la pandémie transforme l’industrie de l’ébénisterie

  1. Les communications à distance ont transformé le processus de vente

Dans le domaine de la vente, les visites chez les clients sont monnaie courante et la sollicitation à froid constitue un faux pas. Les argumentaires de vente sont désormais étayés au moyen du marketing par courriel et en ligne, d’appels de suivi et de présentations 3D de rendus d’image de la conception des cuisines ou toutes autres projets. Les présentations font de plus en plus appel à des rendus d’image 3D précis, certains utilisant des concepts photoréalistes ou même une réalité immersive, et permettent ainsi aux clients de « visiter » la proposition virtuellement.

Plus la proposition semble réelle, plus les chances de conclure la vente sont élevées. Voici un autre avantage : la réduction des déplacements chez les clients permet de consacrer plus de temps aux propositions, une formule qui, en fin de compte, augmente les ventes.

 

  1. Les gestionnaires d’usine doivent être vus et non entendus

Par souci de sécurité des travailleurs, l’environnement a aussi changé et la distanciation sociale est devenue une nouvelle réalité. Sur le sol bruyant de l’usine, les cellules de travail sont espacées afin de minimiser l’exposition entre pairs.De plus, il est maintenant considéré très peu sécuritaire de parler fort en face à face ou à l’oreille d’une personne.

Les systèmes d’optimisation de la production et l’adoption de MES (systèmes d’exécution de la production) destinés aux usines s’inscrivaient déjà dans les tendances deux ans avant la pandémie et sont passés d’« utiles »à « nécessaires ». Ces systèmes permettent à la production de poursuivre leurs opérations, en communiquant les commandes, les changements et les avis à distance, et ce, sans risque. Ils offrent en prime la transparence, ce qui ouvre une fenêtre relativement au statut d’une tâche et aux taux de productivité pour tous les membres de l’équipe, peu importe où ils travaillent.

 

  1. L’importance de s’adapter rapidement aux changements imprévus

Prévoir un plan d’urgence se rapportant aux activités commerciales constitue toujours une bonne pratique. Cependant, la pandémie a rappelé aux entreprises qu’il faut s’attendre aux imprévus. L’utilisation d’un système de suivi de la production qui présente des données sur le statut de chaque projet, de la conception à l’expédition, et sur les pièces et les composants externalisés, représente la meilleure façon d’assurer une réactivité.

 

  1. Mener l’innovation au moyen d’événements virtuels

Dans un environnement en évolution rapide, les entreprises doivent constamment être à l’affût des innovations au sein de leur industrie. Les fabricants de caissons se tourneront désormais vers les « événements numériques », soit les conférences en ligne, les webinaires et les expositions virtuelles, qui leur permettront de conquérir de nouveaux clients. Mais n’oublions pas ceci : les aider à être en contact avec des fournisseurs de l’industrie leur permet de rester à jour sur les progrès technologiques et matériels pour assurer leur différenciation sur le marché.

 

  1. Le partage de documents et d’informations

Le travail à distance est devenu une approche privilégiée. Bien que cette approche présente des inconvénients (trouver un équilibre entre les enfants, la vie à la maison et le travail), les économies réalisées en font une stratégie gagnante. Cependant, les entreprises ont rapidement appris qu’elles ne possèdent pas la structure technologique nécessaire pour partager les bases de données et les documents. Bien que ce point de friction demeure une préoccupation dans certains secteurs, par exemple en comptabilité et en administration générale, la capacité de partager les actifs est facile à assurer au moyen d’un MES (système d’exécution de la production).

 

Et vous ? Avez-vous réussi à vous adapter à la nouvelle réalité ? Comment y êtes-vous parvenu ?

Contactez-nous pour une consultation gratuite afin de savoir comment nous pouvons vous aider à vous améliorer.
 
L’Équipe WEB-CAB
info@web-cab.com